Centrafrique : Les rebelles passent de nouveau à l’action dans le nord du pays

Publié le par Reliefweb

Des affrontements sont signalés entre l’armée et des forces irrégulières dans la zone de Bozoum-Baoua et Ngaoui, dans le nord-ouest de la République centrafricaine, non loin de la frontière avec le Cameroun.

D’après la radio nationale camerounaise, la seule à avoir donné la nouvelle, ces derniers jours les rebelles, probablement liés à l’Armée populaire pour la restauration de la démocratie (Aprd), auraient pris en otage le chef d’un village à une vingtaine de kilomètres de Baoua.

Six personnes auraient été tuées dans l’attaque. François Fall, le représentant des Nations Unies en Centrafrique, semble confirmer indirectement les faits, exprimant son “inquiétude” pour les violences qualifiées de violation du cessez-le-feu souscrit entre le gouvernement et la rébellion à Libreville (Gabon). C’est précisèment pour renouer le dialogue que le ministre centrafricain chargé de la négociation avec les forces armées antigouvernementales, Cyriaque Gonda, vient de partir pour la capitale gabonaise oùil devrait rencontrer le président Omar Bogno Odimba, principal médiateur dans la crise centrafricaine.

La semaine dernière, le gouvernement avait accusé les rebelles de l’Aprd d’avoir commis des “exécutions sommaires” à l’encontre des civils, tuant “au moins 16 personnes ces trois derniers mois, après les avoir soumises à des procès sommaires”. En juin dernier, le gouvernement centrafricain avait pourtant signé un accord de paix avec les principaux groupes rebelles en activité dans le nord du pays, mais pas avec l’Aprd qui s’était retirée des négociations à cause de désaccords sur les lois d’amnistie soumises à l’examen du Parlement. [MZ/VV][CO]

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article