Etats-Unis : retrait d'Irak et renforts en Afghanistan

Publié le par BBC Afrique

Dans un discours qu'il a prononcé, mardi, le président américain a reconnu qu'il y a des besoins plus importants en Afghanistan.

La diminution des effectifs en Irak est perçu comme un compromis entre les membres de son administration qui souhaitent atténuer la pression sur l'armée et ceux qui redoutent une reprise rapide des violences en Irak.

Il y a au total 146 mille soldats américains en Irak. Leur chef, le général David Petreus, aurait tenté de maintenir sur place cet effectif jusqu'en juin 2009.

Mais visiblement, il n'a pas réussi à convaincre le Chef de l’exécutif américain.

Huit mille soldats seront retirés en signe de progrès de la situation sécuritaire en Irak, selon le Président George Bush.

Cette réduction d'effectifs n'est pas importante mais elle a, néanmoins, une portée significative.

De même que l'annonce du déploiement en Afghanistan, en novembre, d'un bataillon de marines qui devaient initialement être déployés en Irak.

Il sera suivi, en janvier, d'une brigade de combat de l'armée de terre portant le total du nombre de soldats américains en Afghanistan à 31 mille hommes.

George Bush a déclaré aujourd'hui que l'Afghanistan est confronté à certains des plus redoutables terroristes et extrémistes du monde.

S'exprimant devant la National Defense University, une institution d'enseignement militaire, le président Bush a indiqué que les Etats-unis doivent faire davantage en Afghanistan dans la lutte contre les Talibans.

 

Publié dans LE MONDE

Commenter cet article