Un Français, ancien de la Monuc, jugé pour viols sur mineures en RDC

Publié le par 7s7.be

Un ancien employé français de la Mission de maintien de la paix de l'ONU en République démocratique du Congo (Monuc) sera jugé à partir de mardi par la cour d'assises de Paris pour viols commis sur des mineures entre 1998 et 2004 dans ce pays et en Centrafrique.

Didier Bourguet, 44 ans, est également poursuivi pour avoir photographié ces enfants dans des poses pornographiques. Les faits qui lui sont reprochés auraient eu lieu entre 1998 et 2001 en Centrafrique, puis en RDC entre 2001 et 2004. L'homme a été arrêté à Goma (Nord-Kivu, est de la RDC) le 31 octobre 2004 par la police congolaise.

Durant l'instruction, M. Bourguet a reconnu des attouchements et des viols sur 22 mineures alors que 23 victimes ont été répertoriées sur les photos saisies. Ce procès est "emblématique", soulignait lundi Me Emmanuel Daoud, avocat d'une jeune fille de 16 ans qui a porté plainte mais que M. Bourguet nie avoir agressée, rappelant qu'entre 15.000 à 20.000 viols seraient commis par an en RDC par des militaires, des rebelles, mais aussi parfois des personnels de la Monuc.

Depuis son déploiement en 2001, la Monuc a été éclaboussée par plusieurs affaires d'abus sexuels ou de trafics de minerais impliquant ses personnels, civils et militaires. En août, les Nations unies ont indiqué qu'au moins 100 soldats indiens, ayant fait partie de la Monuc, pourraient être impliqués dans des cas d'abus sexuels sur des jeunes filles et des jeunes garçons. (belga/7sur7)
08/09/08 15h02

Publié dans SOCIETE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article