Centrafrique : le parlement adopte le collectif budgétaire 2008

Publié le par Acap

Bangui,30 Août (ACAP)- Les députés centrafricains ont adopté, vendredi 29 Août 2008, à Bangui, par 87 voix pour, 2 voix contre et 13 abstentions, le projet de loi de finances rectificatif d'un montant de 134 687 148 000 F CFA.

Les députés ont noté que le déficit global de l'équilibre général de la loi de finances 2008 qui était de 1,8% est maintenu dans le collectif, ce qui permet de conclure qu'il n'y a pas de changement significatif de ce collectif par rapport au budget initial.

Le ministre des Finances et du Budget, Emmanuel Bizot, a précisé que ce collectif qui a été voté par le député permet d'amener des appoints en recettes nécessaires pour permettre d'atteindre les objectifs initiaux de février 2008.

« Vous savez que nous avons mis en place depuis deux ans un système de guichet-unique au niveau de Douala qui n'a pas donné les résultats escomptés au niveau des performances en terme de recettes douanières », a-t-il relevé..

En résiliant l'accord de partenariat avec la société UNITEC, a indiqué M. Bizot, « nous sommes en train de réprendre le système dont l'objectif est de renforcer les recettes douanières, y compris le travail interne que font les cadres du ministères des Finances sur le plan national ».

Il ressort que le projet de collectif budgétaire pour l'exercice 2008 a été élaboré dans un contexte caractérisé, au plan extérieur, par l'appréciation de l'euro face au Dollar, la crise des crédits immobiliers à risque aux Etats, le raffermissement des prix des principaux produits d'exportation, et la flambée du prix du baril de pétrole brut sur les marchés internationaux.

Enfin, au plan intérieur, par la hausse des prix des produits vivriers, l'augmentation du prix des produits pétroliers à la pompe, la hausse du prix des produits de première nécessité, des matériaux de construction, la baisse du taux de la TVA sur les produits de première nécessité, les matériaux de construction, d'une part, celle de la retenue d'impôts sur le revenu des personnes physiques et d'impôts sur les sociétés au cordon douanier, d'autre part.


Samedi 30 Août 2008 - 10:34
Sébastien Lamba/ACAP

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Commenter cet article