Le gouvernement centrafricain débloque 1,5 milliard CFA pour mettre fin à la grève de la SOCATEL

Publié le par Apa

APA Bangui (Centrafrique) Le gouvernement centrafricain a débloqué 1,5 milliards de FCFA pour répondre favorablement aux revendications du personnel de la Société centrafricaine des télécommunications en grève depuis le 11 août dernier.

Le financement est destiné à éponger les trois mois d’arriérés de salaires dus au personnel et à acheter des équipements techniques pour la mise en œuvre d’un projet de téléphonie mobile, principales revendications des grévistes.

La décision de décaisser les fonds a été prise à l’occasion du conseil des ministres, réuni jeudi dernier par le président Francois Bozizé, a indiqué le ministre centrafricain des télécommunications Fidèle Ngouandjika.

«Suite au conseil des ministres présidé jeudi par le Chef de l’Etat, le gouvernement a décidé de décaisser 1,5 milliard de FCFA à la SOCATEL pour le paiement des arriérés de salaires et l’achat des équipements nécessaires à la mise en oeuvre du projet de la téléphonie mobile», a indiqué M. Ngouandjika.

Le délégué du personnel Kanagabè a indiqué à APA a que le mouvement de grève a pris fin parce que les revendications des grévistes sont satisfaites.

«Nous n’avons même pas besoin de tenir une assemblée générale pour lever le mot d’ordre de grève car tout le personnel de la SOCATEL est satisfait à 100% par rapport à la suite que le gouvernement vient de réserver à leurs revendications», a dit M. Kangabè.

Au cours d’une assemblée générale, jeudi dernier, les six principales centrales syndicales centrafricaines ont décidé de soutenir la grève du personnel de la SOCATEL qui a conduit le même jour au limogeage du directeur général de la société et de quatre de ses collaborateurs, dont le directeur de la comptabilité.

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article