France - Armée : le bilan le plus lourd depuis l'attentat du « Drakkar » en 1983

Publié le par La voix du Nord

Les attaques qui ont coûté la vie à dix soldats français en Afghanistan lundi sont les plus meurtrières contre les troupes françaises depuis l'attentat du « Drakkar » à Beyrouth en 1983. Voici un rappel des principales pertes de soldats français à l'étranger depuis vingt-cinq ans.

 

- 23 octobre 1983, Liban : cinquante-huit soldats français sont tués dans une attaque au camion-suicide contre le QG des forces françaises à Beyrouth, le « Drakkar ». Moins de trois minutes plus tôt, 239 marines américains avaient été tués. Au total, les Français ont perdu 90 soldats entre septembre 1982 et mars 1984 au Liban.

- 7 avril 1984, Tchad : neuf militaires français sont tués à Oum Chalouba ( au nord-est du pays), après avoir marché sur une mine enfouie alors qu'ils dégageaient des épaves de véhicules abandonnés par les forces du Nord. Treize militaires sont décédés lors de l'opération « Manta », entre août 1983 et novembre 1984.

- 18 mars 1987, Djibouti : douze personnes, dont quatre soldats français, sont tuées dans un attentat contre le café L'Historil, en centre-ville.

- 26 février 1991, Golfe : deux militaires français sont tués lors de l'offensive terrestre pour la libération du Koweït, dans le fort d'As Salman (sud de l'Irak).

- Mai 1991, Golfe : au total, trois soldats français sont tués accidentellement dans le cadre de l'opération alliée « Provide comfort » de secours aux réfugiés kurdes dans le sud-est de la Turquie et le nord de l'Irak.

- 9 février 1993, Côte d'Ivoire : cinq soldats français meurent dans l'accident de leur hélicoptère qui s'écrase dans la région de Dabakala, au nord de Bouaké (centre).

- 14 mars 1995, Bosnie : huit Casques bleus français meurent dans un accident de la route au sud de Sarajevo (Bosnie).

- 4 janvier 1997, Centrafrique : deux soldats français sont tués à Bangui par des soldats mutins de l'armée centrafricaine.

- 25 août 2003, Côte d'Ivoire : deux soldats de l'opération française Licorne sont tués près de Sakassou (centre).

- 21 octobre 2004, Afghanistan : deux soldats français de la Force internationale d'assistance pour la sécurité en Afghanistan décèdent dans un accident de la route près de Kaboul.

- 6 novembre 2004, Côte d'Ivoire : neuf soldats sont tués et une trentaine blessés lors d'une attaque des forces gouvernementales contre la force Licorne à Bouaké (centre).

- 18 septembre 2005, Afghanistan : un soldat français des forces spéciales est tué dans un attentat dans la région de Spin Boldak (sud). C'est la première fois qu'un soldat français en opération est tué en Afghanistan depuis octobre 2001.

Publié dans LE MONDE

Commenter cet article