Abdoulaye Wade : l'Union Pour la Méditerranée va séparer l'Afrique Subsaharienne de l'Afrique du Nord

Publié le par Afp

DAKAR (AFP) — L'Union pour la Méditerranée (UPM), organisation des pays riverains de la Méditerranée lancée dimanche à Paris, va séparer l'Afrique au sud du Sahara de l'Afrique du nord et faire perdre des membres à l'Union africaine (UA), a déclaré mercredi le président du Sénégal Abdoulaye Wade.

Avec la création de l'UPM, "les Africains devraient d'ores et déjà tirer les conséquences du départ éventuel de certains Etats de l'Afrique, de l'Union africaine vers l'Europe. L'UPM est le premier acte de ce départ sans préavis", dit M. Wade dans un texte reçu mercredi à l'AFP.

"Des pays de l'Afrique du nord iront nécessairement vers l'Europe qui les phagocytera bien un jour", prédit le chef de l'Etat sénégalais en ajoutant "(lesquels?)".

Selon lui, "les pays d'Afrique du nord doivent choisir clairement comme l'a fait (le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi qui a rejeté le projet de l'UPM) car de toute évidence, on ne peut pas appartenir à deux unions à la fois".

"L'Afrique du Nord tournée vers le Nord (Europe), le Sahara deviendra ce que nous étions en train de combattre, un mur séparant politiquement notre continent en deux parties", ajoute le président sénégalais.

Le président français Nicolas Sarkozy a lancé l'UPM dimanche à Paris, en présence de plus de quarante dirigeants d'Europe et de la rive sud du bassin méditerranéen, dont les représentants d'Afrique du nord à l'exception de la Libye.

Pour M. Wade, l'Europe a suscité l'UPM pour compenser "sa croissance démographique déclinante" face aux grands pays de l'avenir comme les Etats-unis, la Chine, l'Inde et le Brésil et pour bénéficier du pétrole et du gaz de certains pays d'Afrique du nord comme l'Algérie et la Libye.

Publié dans L'AFRIQUE

Commenter cet article