Centrafrique/Religion - Darfour : L’ACERAC interpellée par le drame humanitaire au Darfour

Publié le par Apa

APA Bangui (Centrafrique) L`association des conférences épiscopales de la région d`Afrique centrale (ACERAC) a interpellé ses membres sur la situation humanitaire au Darfour, région ouest du Soudan confrontée depuis 2003 à une guerre civile qui a déjà fait quelque 200.000 morts, 1,85 million de déplacés et 230.000 réfugiés, principalement concentrés à l’est du Tchad.

«Les évêques sont interpellés par le drame humanitaire qui attriste les coeurs de millions d’hommes et de femmes au Darfour et qui a un impact négatif sur la qualité de la vie dans d’autres régions, singulièrement au Tchad et en République centrafricaine, souligne le communiqué publié, samedi à Bangui, à l’issue des travaux de la 8ème assemblée plénière de l`ACERAC.

«Les évêques assurent toutes les victimes de leurs prières et demandent à tous ceux qui sèment la mort et le désespoir dans cette région d’enterrer la hache de guerre, d’aller au-delà des ambitions individuelles ethniques pour travailler à la recherche d’une paix durable au Darfour, au Tchad et en RCA», poursuit le communiqué.

A l’issue des assises de Bangui, Timothée Modibo Nzockena, évêque de Franceville, chef-lieu de la province du Haut-Ogooué (sud-est du Gabon) a été porté à la présidence de l’ACERAC qui tiendra sa prochaine assemblée plénière au Gabon en 2011.

Née de la volonté des évêques de la sous-région de l’Afrique centrale de s’unir pour mieux agir en l’Eglise et pour l’Eglise, l’ACERAC regroupe les conférences épiscopales des pays de la communauté économique et financière de l’Afrique centrale (CEMAC): le Cameroun, le Gabon, le Tchad, la Guinée-Equatoriale et la République centrafricaine.

L’assemblée plénière se réunit tous les trois ans.

Publié dans L'AFRIQUE

Commenter cet article