Grand concert et pléiade de stars à Londres pour les 90 ans de Mandela

Publié le par La Presse Canadienne

LONDRES — Devant plus de 40.000 personnes, Amy Winehouse, Will Smith ou Annie Lennox ont célébré vendredi soir à Londres les 90 ans de Nelson Mandela lors d'un grand concert à Hyde Park. L'ancien président sud-africain a appelé les nouvelles générations à reprendre le flambeau et lutter contre la pauvreté, la maladie et l'oppression dans le monde.

Ce concert rend hommage au prix Nobel de la Paix qui fêtera ses 90 ans le 18 juillet prochain. Il fait aussi écho au grand concert du stade de Wembley, organisé il y a 20 ans, à l'occasion de ses 70 ans, pour réclamer la libération du symbole de la lutte contre le régime de l'apartheid en Afrique du Sud.

L'ancien président sud-africain, qui a reçu la plus forte ovation de la soirée, a assuré à la foule que le concert de 1988 avait changé les choses. "Mais même si nous faisons la fête, rappelons-nous que le travail est loin d'être terminé".

"Partout où il y a la pauvreté et la maladie, y compris le sida, partout où les êtres sont opprimés, il y a encore du travail à faire", a-t-il ajouté. "Notre travail, c'est la liberté pour tous".

"Nous disons aujourd'hui, après 90 ans de vie, il est temps que de nouvelles mains reprennent le flambeau. Il est dans vos mains désormais".

L'acteur américain Will Smith officiait comme maître de cérémonie pour ce concert qui a réuni entre autres le groupe britannique Razorlight, le chanteur américain Josh Groban et le choeur de gospel de Soweto, ainsi qu'Annie Lennox, qui avait participé au concert de 1988 avec le groupe Eurythmics, la star du reggae Eddy Grant et des stars de la musique en Afrique dont Johnny Clegg, Emmanuel Jal et Papa Wemba.

Amy Winehouse, dont la participation était incertaine après son hospitalisation la semaine dernière à la suite d'un malaise chez elle, a finalement pu se produire sur scène. Elle a chanté deux de ses tubes, "Rehab" et "Valerie", avant de revenir pour la fin du concert et mener avec les autres artistes la reprise de l'hymne des Specials de 1984, "Free Nelson Mandela" (libérez Nelson Mandela).

Les bénéfices du concerts, dont les organisateurs espéraient qu'il attirerait 46.664 personnes, iront à 46664, l'association de lutte contre le sida baptisée du numéro de matricule de Nelson Mandela en prison pendant ses années de détention.

En cette soirée londonienne fraîche et venteuse, beaucoup de spectateurs disaient être surtout venus pour voir Nelson Mandela.

"Depuis qu'à l'université, il y a 35 ans, j'ai découvert les injustices en Afrique du Sud, j'ai toujours voulu rencontrer Nelson Mandela", expliquait Sheelagh Leith, 51 ans. Makhauta Leimo, 38 ans, originaire d'Afrique du Sud, rappelait que Mandela "est la personne qui nous a appris à pardonner. C'est notre héros et notre source d'inspiration".

Pour le guitariste de Queen Brian May qui participait au concert, "il s'agit de faire passer le message de Nelson Mandela à la prochaine génération".

Nelson Mandela, qui se rend fréquemment à Londres, passe depuis lundi une semaine de festivités dans la capitale britannique pour ses 90 ans. Mercredi, il a participé à un dîner avec le Premier ministre britannique Gordon Brown, l'ancien président américain Bill Clinton, et l'acteur Robert De Niro entre autres.

Nelson Mandela a été officiellement libéré en 1990 après 27 ans derrière les barreaux. Il est devenu le premier président noir d'Afrique du Sud en 1994. Il a pris sa retraite politique en 1999 et s'est consacré depuis à la lutte contre le SIDA.

Sur Internet: www.46664.com

Publié dans LE MONDE

Commenter cet article