De l'argent de Mobutu à ses héritiers plutôt qu'au peuple congolais

Publié le par 7/7.be

Une somme de huit millions de francs (environ 5 mio EURO) du défunt dictateur congolais Mobutu Sese Seko, bloquée en Suisse jusqu'en décembre, risque de tomber en possession de ses héritiers. La République démocratique du Congo (RDC) n'a pas répondu à la demande suisse d'envoyer un représentant légal à Berne pour que l'argent puisse profiter au peuple.

Le Département suisse des affaires étrangères (DFAE), chargé de trouver une solution, est intervenu à plusieurs reprises pour qu'un tel mandataire soit désigné rapidement, a-t-il indiqué vendredi, confirmant une information des agences InfoSud et Inter Press Service parue vendredi. "Vu les délais de la procédure, cette désignation revêt aujourd'hui un caractère d'urgence", estime le DFAE qui a d'ores et déjà pris contact avec les héritiers de Mobutu en vue d'une "solution négociée".

Il pourrait s'agir d'un partage des huit millions à hauteur de 60 % en leur faveur et 40 % pour le peuple, selon les agences qui citent un haut responsable du DFAE, sous couvert de l'anonymat. Les fonds Mobutu ont été bloqués par ordre du Conseil fédéral jusqu'au 15 décembre 2008. En raison d'une lacune de la législation helvétique, ces fonds risquent de tomber aux mains des proches du dictateur défunt à l'issue de ce délai, la RDC n'ayant pas été en mesure de conduire une procédure judiciaire respectant les règles de l'Etat de droit. (belga)

Publié dans L'AFRIQUE

Commenter cet article