RENCONTRE OBIANG - BONGO : LE PARTAGE DU PETROLE A L'ORDRE DU JOUR

Publié le par AFRIQUE CENTRALE INFO

Le calumet de la paix - 27/2/2006

Le Gabon et la Guinée équatoriale ont décidé d'entamer des négociations pour délimiter leurs frontières et résoudre ainsi leur différend autour de trois îles potentiellement riches en pétrole, selon un communiqué conjoint publié lundi à l'issue d'une rencontre entre leurs deux présidents à Genève.
 
Cette rencontre des présidents gabonais Omar Bongo Ondimba et équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema était organisée sous l'égide et en présence du secrétaire général de l'Onu Kofi Annan.
 
Les deux pays "ont décidé de procéder immédiatement à la négociation de la délimitation définitive de leurs frontières maritime et terrestre et de résoudre la question de la souveraineté sur les îles de Mbanié, Cocotier et Conga", indique le communiqué.
 
Une réunion d'experts aura lieu à Genève le 15 mars et un calendrier de discussions sera établi avec pour objectif de résoudre cette querelle "avant la fin de cette année", ajoute le texte.
 
Les deux présidents doivent se revoir le mois prochain en Afrique en présence de M. Annan, a indiqué ce dernier à la presse, sans préciser le lieu ni la date.
 
Reste à savoir si ces belles déclarations seront suivies d’effets. La Guinée Equatoriale souhaite sans doute délimiter les frontières … mais à son avantage.
 
Le différend territorial porte sur la souveraineté de trois îlots voisins, Mbanié (30 hectares) et les deux microscopiques cailloux de Cocotiers et Conga, perdus dans la baie de Corisco entre les côtes des deux pays.
 
Selon un protocole signé en juillet 2004 en marge du sommet de l'Union africaine (UA) à Addis Abeba, les deux pays se sont engagés à "formellement négocier un accord" mais depuis cette date, le dossier n'a pas avancé.

Publié dans L'AFRIQUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article