GABON - COMPAGNIE AERIENNE : AIR GABON INTERNATIONAL VOIT LE JOUR

Publié le par afrique centrale info

Naissance d'Air Gabon International - 25/2/2006

Le gouvernement gabonais a annoncé vendredi soir la liquidation immédiate de la compagnie aérienne nationale Air Gabon, en proie à de graves difficultés financières, et son remplacement par une nouvelle compagnie privée détenue majoritairement par la Royal Air Maroc (Ram).
 
Baptisée Air Gabon International, cette nouvelle société est "appelée à être rentable et à ne plus être dépendante du budget de l’Etat", a déclaré à la radio nationale le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement René Ndemezo Obiang à l’issue d’un conseil des ministres.
 
La nouvelle compagnie de droit gabonais, dont le capital sera détenu à 51% par la Ram et à 49% par l’Etat gabonais, devrait être créée "très prochainement" à Libreville pour un premier vol "espéré" le 1er juin prochain, a-t-on par ailleurs appris de source proche du dossier.
 
D’ici là, le gouvernement gabonais s’est engagé à maintenir "la continuité de l’exploitation (d’Air Gabon) pendant une période transitoire" sur quelques destinations et à assurer "la liquidation des droits des agents sur la base d’un plan social", a précisé M. Ndemezo Obiang.
 
La compagnie Air Gabon emploie actuellement quelque 1.100 salariés.
 
Selon une source proche du dossier, quelque 200 à 300 d’entre eux devraient être maintenus en activité, sur la base de contrats à durée déterminée de quatre à six mois, pour maintenir quelques dessertes d’Air Gabon jusqu’à l’entrée en service d’Air Gabon International, notamment sa très rentable liaison vers l’Europe.
 
L’Etat a débloqué une enveloppe d’une dizaine de milliards de francs CFA (plus de 15 millions d’euros) pour financer le plan social qui accompagne la liquidation de l’actuelle société, a-t-on précisé de même source.
 
La Ram avait déjà annoncé unilatéralement fin décembre, après d’âpres négociations avec l’Etat gabonais, avoir été retenue comme "adjudicataire définitif" de l’appel d’offres lancé en juillet 2004 pour la privatisation d’Air Gabon.
 
Selon une source marocaine, Air Gabon International s’inspirera largement de l’expérience réussie par la Ram avec sa filiale Air Sénégal International. La nouvelle compagnie devrait ainsi débuter ses activités avec 300 à 400 salariés et trois appareils fournis par la Ram, selon cette même source.
 
Lourdement endettée, handicapée par une flotte d’avions à bout de souffle et des effectifs pléthoriques, la compagnie au "perroquet vert" se trouvait au bord de la cessation de paiements depuis de longs mois et ne survivait plus que grâce aux perfusions financières de l’Etat gabonais.

Publié dans L'AFRIQUE

Commenter cet article