La communauté centrafricaine du Gabon salue l'accord de paix conclu à Libreville

Publié le par Jeune Afrique

La présidente de l'Association des ressortissants centrafricains au Gabon (ACAG), Monique Reneyo a salué mercredi à Libreville l'accord de paix signé le 9 mai dernier à Libreville entre le gouvernement centrafricain et la dernière rébellion encore active en Centrafrique, l'Armée populaire pour la restauration de la démocratie (APRD).

Cet accord de paix ont été conclu sous l'égide du président gabonais Omar Bongo Ondimba, parrain des négociations entre le gouvernement centrafricain et l'APRD.

"Nous saluons cet accord conclu sous l'égide du président Omar Bongo Ondimba, doyen des chefs d'Etat, sage de l'Afrique ", a déclaré Mme Reneyo dans un entretien avec la presse.

" Il faut maintenant que cet accord soit intégralement appliqué pour permettre dans l'immédiat une bonne préparation du dialogue inter-centrafricain et dans le futur l'instauration d'une paix durable dans ce pays ", a-t-elle poursuivi tout en renouvelant ses remerciements au président gabonais.

Préoccupée par l'instabilité chronique dans son pays d'origine, Mme Reneyo suggère aux leaders politiques centrafricains de profiter des sages conseils du président Omara Bongo Ondimba.

Résidant au Gabon depuis plusieurs années, Mme Rénéyo est à la tête de la principale association des ressortissants centrafricains au Gabon où vivent près de 500 ressortissants centrafricains.

L'accord de paix a été signé par le patron de l'APRD, Jean Jacques Demafouth et Cyriaque Gonda, ministre centrafricain da la Communication. Le document prévoit un cessez-le-feu immédiat, l'abandon des poursuites judiciaires contre les combattants de l'APRD, la libération des personnes détenues et la réhabilitation des zones affectées par la guerre.

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Commenter cet article