Vers la cessation définitive des hostilités en Centrafrique / Un accord de paix a été signé à Libreville

Publié le par Afrik.com

Le ministre centrafricain de la Communication, Cyriaque Gonda, représentant le gouvernement de son pays et Jean Jacques Demafouth, représentant l’Armée populaire pour la restauration de la démocratie(APRD), dernière rébellion encore très active en république centrafricaine, ont signé un accord de cessez-le-feu et de paix vendredi dernier dans la capitale gabonaise. La signature s’est faite en présence du chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba et du représentant spécial du secrétaire général des Nations unies, François Lonseny Fall.

L’accord signé par Le ministre centrafricain de la communication, Cyriaque Gonda, et Jean Jacques Demafouth, représentant l’armée populaire pour la restauration de la démocratie(APRD), « entre en vigueur immédiatement ». Il prévoit, selon les signataires, l’adoption d’une loi d’amnistie générale, l’abandon de toutes les poursuites judiciaires en cours et, le cantonnement des combattants de l’armée populaire pour la restauration de la démocratie(APRD) en attendant leur désarmement, démobilisation ou intégration dans l’armée centrafricaine.

Selon Cyriaque Gonda, un autre accord général regroupant les autres factions rebelles doit être négocié et parafé dans les prochaines semaines, permettant la mise en application des documents signés en 2007, notamment avec l’union des forces démocratiques pour le rassemblement( UFDR) et le front démocratique du peuple centrafricain(FDPC).

Un accord qui entre dans une démarche globale de pacification

Le gouvernement centrafricain dans le cadre de la restauration de la paix et de la sécurité prévoit aussi la tenue ,dans une date ultérieure « d’un dialogue politique inclusif » entre le pouvoir, l’opposition non armée, la société civile et les trois ex-rébellions.

« Au-delà de tout espoir, il y a en vous une volonté d’en découdre avec la situation actuelle. Que dire de plus, sinon la joie que vous avez voulue procurer à la partie gabonaise en acceptant de signer cet accord aussi rapidement. » a dit pour sa part le chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba. « A partir de là, j’espère que les choses vont aller aussi rapidement pour le retour de la paix en république centrafricaine. » a-t-il ajouté.

Aussi, les signataires ont-ils exprimé leur gratitude au président gabonais, Omar Bongo Ondimba pour ses efforts constants en faveur de la paix dans la sous région, et en particulier en république centrafricaine.

On rappelle que le 25 avril dernier, le président centrafricain, François Bozizé était en visite de travail à Libreville, et s’était concerté avec son homologue gabonais, Omar Bongo Ondimba sur les questions de paix et de sécurité dans son pays. Cette visite avait servi de prélude à cet accord de paix parafé hier par le gouvernement centrafricain et l’APRD.

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Commenter cet article