République centrafricaine / Tchad / UE / Javier SOLANA, Haut Représentant de l’Union européenne pour la PESC, se rend en République centrafricaine et au Tchad

Publié le par Organisation de la Presse Africaine

CONSEIL DE
L’UNION EUROPEENNE

 

Bruxelles, le 5 mai 2008

S154/08

Javier SOLANA, Haut Représentant de l’Union européenne pour la PESC, se rend en République centrafricaine et au Tchad

les mardi 6 mai et mercredi 7 mai 2008

 

Javier SOLANA, Haut Représentant de l’Union européenne pour la politique étrangère et de sécurité commune (PESC), se rend en République centrafricaine et au Tchad, les mardi 6 mai et mercredi 7 mai 2008.

 

En République centrafricaine, le mardi 6 mai, M. SOLANA rencontrera à Bangui le Président François BOZIZÉ.

 

Au Tchad, le mardi 6 mai, le Haut Représentant rencontrera à N’Djamena le Président Idriss DÉBY. Leur réunion sera suivie d’un dîner de travail.

 

Le mercredi 7 mai, M. SOLANA visitera le quartier général d’EUFOR Tchad/RCA, où le commandant de la force, le Général Ganascia, l’informera du déploiement en cours de l’opération. Le Haut Représentant se rendra ensuite à Abéché, où il rencontrera des représentants du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) et des ONG. M. SOLANA poursuivra sa visite à Goz Beïda, où il aura l’occasion de voir le travail actuellement réalisé sur le terrain par les troupes d’EUFOR Tchad/RCA et de visiter des camps de réfugiés et de personnes déplacées.

 

La visite de Javier SOLANA en République centrafricaine et au Tchad s’inscrit dans le cadre de l’action de l’UE pour faire face à la situation difficile dans la région en raison des effets de la crise du Darfour.

****

Union europeenne

Secretariat general du Conseil

~Fiche d’information~

 

mai 2008

 

Opération militaire de l’UE au Tchad et en République centrafricaine

EUFOR Tchad/RCA

 

L’opération EUFOR Tchad/RCA a atteint sa Capacité opérationnelle initiale le 15 mars 2008. Son déploiement se poursuit en vue d’atteindre la Capacité opérationnelle finale.

 

C’est le 28 janvier 2008 que l’Union européenne a décidé de lancer cette opération militaire de transition dans l’Est du Tchad et dans le Nord-Est de la République centrafricaine, conformément au mandat figurant dans la résolution 1778 (2007). Cette opération s’inscrit dans le cadre de la politique européenne de sécurité et de défense (PESD).

 

En menant une telle opération, l’UE renforce l’action qu’elle mène de longue date visant à faire face à la crise du Darfour, dans le cadre d’une approche régionale de cette crise.

 

Cette opération est conduite avec l’accord des gouvernements tchadiens et centrafricains.

 

Dans sa résolution 1778 (2007) du 25 septembre 2007, le Conseil de sécurité des Nations unies a approuvé la mise en place d’une mission des Nations unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT) et a autorisé l’Union européenne à déployer ses forces, pour une durée d’un an à partir du moment où celle-ci aura déclaré sa capacité opérationnelle initiale.

 

EUFOR Tchad/RCA est une opération militaire de transition, étroitement coordonnée avec la présence multidimensionnelle des Nations Unies dans l’Est du Tchad et dans le Nord-Est de la République centrafricaine, afin d’améliorer la sécurité dans ces régions. La mission de l’UE a plus particulièrement les objectifs suivants :

 

  • contribuer à la protection des civils en danger, en particulier les réfugiés et les personnes déplacées,
  • faciliter l’acheminement de l’aide humanitaire et la libre circulation du personnel humanitaire en contribuant à améliorer la sécurité dans la zone d’opérations,
  • contribuer à la protection du personnel, des locaux, des installations et du matériel des Nations unies et assurer la sécurité et la liberté de circulation de son propre personnel, du personnel des Nations unies et du personnel associé.

 

Au regard de la situation sur le terrain, de l’immensité de la zone couverte et des difficultés logistiques, cette opération constitue un vrai défi pour l’UE.

 

Lorsqu’elle sera pleinement déployée, l’opération de l’UE comptera environ 3.700 hommes. Fin avril, quelque 2.380 personnels étaient déjà déployés sur le théâtre d’opération.

 

Avec 14 Etats membres présents sur le terrain, 18 sur le théâtre et 22 au quartier général opérationnel (OHQ), situé au Mont Valérien (France), EUFOR TCHAD/RCA est l’opération la plus multinationale jamais envoyée en Afrique par l’UE.

 

Le Général de Corps d’armée Patrick NASH (Irlandais) est le commandant de l’opération de l’UE, et le Général de Brigade Jean-Philippe GANASCIA (Français), le commandant de la force de l’UE.

 

Le déploiement comprend un quartier général de force arrière à N’Djaména, un quartier général de force à Abéché et trois bataillons stationnés respectivement dans les régions de l’est tchadien d’Iriba (nord), de Forchana (centre) et de Goz Beïda (sud), ainsi qu’un détachement à Birao (République centrafricaine).

 

EUFOR a commencé à effectuer des activités telles que des patrouilles de courte et de longue durée afin d’observer la situation sécuritaire dans sa zone d’opération et de contribuer à répondre au besoin de sécurité des populations.

 

EUFOR Tchad/RCA dispose d’un mandat approprié lui permettant l’usage de la force armée si nécessaire. Elle est indépendante, impartiale et neutre.

 

Le budget des coûts communs de l’opération militaire s’élève à EUR 119,6 millions.

 

La mise en place d’EUFOR Tchad/RCA s’inscrit dans le cadre d’un ensemble de mesures visant à renforcer l’engagement de l’UE en soutien d’une solution à la crise au Darfour. Tous les instruments de l’Union européenne - diplomatiques, politiques et financiers - sont mobilisés pour soutenir ces efforts. Les principaux éléments, tous liés, comprennent :

  • un soutien accru aux efforts de l’Union africaine (UA) et de l’ONU pour relancer le processus politique en vue d’une solution durable,
  • l’accélération de la mise en place de l’opération hybride UA/ONU au Darfour (UNAMID).
  • une mobilisation accrue afin d’assurer le financement de l’aide humanitaire ainsi que l’accès humanitaire.

 

A cet égard, l’Union européenne, à travers la Commission européenne, soutiendra la mission de police des Nations Unies qui aura pour tâche d’aider au maintien de l’ordre dans les camps de réfugiés et s’agissant des concentrations de personnes déplacées aux alentours près de la frontière du Darfour.

 

La Communauté européenne financera également, de façon substantielle, la réhabilitation et la reconstruction de zones de retour pour les personnes déplacées, notamment par des actions de reconstruction, de médiation et de renforcement des capacités administratives, nécessaires pour améliorer la sécurité dans les zones couvertes par la mission UE/ONU.

 

Ces différentes actions seront prolongées grâce aux fonds du 10ème Fonds européen de Développement (FED), avec EUR 299 millions pour le Tchad et EUR 137 millions pour la République centrafricaine pour la période 2008-2013.

Categories:

Publié dans L'AFRIQUE

Commenter cet article