La Bad se mobilise contre la crise alimentaire

Publié le par L'Express

La Banque africaine de développement (Bad) a annoncé qu'elle allait augmenter d'un milliard de dollars, à 4,8 milliards, son budget consacré à l'agriculture afin de faire face à la crise alimentaire dans les pays d'Afrique, consécutive à la hausse des prix des denrées de base.

Dans un communiqué publié vendredi soir à Tunis, le président de la Bad, Donald Kaberuka, exhorte également les pays exportateurs de céréales à ne pas suspendre leurs exportations car cela mettrait en danger l'existence de 150 millions de personnes dans une dizaine de pays africains.

Il ajoute que la Bad va restructurer son portefeuille "en vue de dégager environ 250 millions de dollars, sous forme de décaissements rapides, pour l'achat des intrants et des engrais qui seront requis au cours des douze prochains mois".

"Il a exhorté les pays exportateurs de céréales à ne pas suspendre leurs exportations de riz et de blé à cause des risques dramatiques auxquels ces entraves au libre jeu du marché exposeront près de 150 millions de personnes vivant dans les Etats fragiles, et particulièrement les malades et les vieilles personnes", poursuit le communiqué.

Kaberuka a déclaré que la Bad s'attelait à trouver le moyen d'aider les pays les plus touchés "en étudiant les moyens de leur fournir des appuis budgétaires supplémentaires".

Le plan d'action de la Bad repose également sur le développement de l'utilisation des engrais, ajoute le communiqué.

Il est prévu d'augmenter l'utilisation des engrais d'une moyenne actuelle de 8 kg par hectare seulement à une moyenne d'au moins 50 kg par hectare en 2015.

La Bad rassemble 53 nations africaines et 24 pays donateurs.

William Maclean, version française Guy Kerivel

Publié dans SOCIETE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article