Le rapport du comité préparatoire du Dialogue politique inclusif remis au président Bozizé

Publié le par Agence Centrafrique Presse

Bangui, 25 avril (ACAP) – Le président de la République Centrafricaine, François Bozizé, a réceptionné, vendredi 25 avril 2008, à l'hémicycle de l'Assemblée Nationale, le rapport final du comité préparatoire pour le dialogue politique inclusif (CPDPI), des mains du président dudit comité, M. Abébé Bérhanou, en présence du corps diplomatique et des représentants des partis politiques et de la société civile.


Dans la synthèse du rapport présenté par Maître Bruno Hyacinthe Gbiégba, le comité recommande entre autres, la signature d'un accord de paix entre le gouvernement et l'Armée populaire pour la restauration de la démocratie (APRD), la mise en place d'un mécanisme contraignant pour imposer le respect scrupuleux de la constitution, garantir l'égalité de chance pour les candidats aux élections, l'adoption par l'Assemblée Nationale début de l'année 2009 d'un nouveau code pénal le nouveau code de justice militaire, l'installation de la Haute Cour de justice avant la fin de l'année 2008 et l'assainissement des finances publiques.

« il revient à nous centrafricains de savoir ce que nous voulons, assurément nous voulons par le dialogue qui vient, de surpasser nos divergences et de trouver enfin la synthèse qui rassemble pour sauver notre patrie", a déclaré le président Bozizé, qui a indiqué que son récent déplacement à la tête d'une délégation du cpdpi à Libreville au Gabon a permis des avancées positives et pleines d'espoir pour la tenue du dialogue.

Il a en effet ajouté que, « la volonté et la disponibilité, qui sont la tradition profonde est donc du désir de notre peuple de se retrouver en toutes ses parties intérieures et extérieures car c'est la condition essentielle des enfants de la République Centrafricaine de vivre enfin dans une paix durable, pour consacrer leurs efforts à la lutte contre la pauvreté, pour une meilleure santé et une meilleure éducation. »

Le Représentant du Bureau de l'Organisation des Nations Unies en Centrafrique (BONUCA), M. François Lonseny Fall a précisé que « la tenue du Dialogue Politique Inclusif contribuera grandement à la restauration de la paix, de la réconciliation nationale et de la sécurité », invitant tous « les acteurs politiques du pays à saisir cette opportunité pour s'engager résolument sur la voie d'un dialogue constructif souhaité par le peuple centrafricain. »

Ii a par ailleurs rassuré ses interlocuteurs de la détermination de l'ONU à poursuivre ses efforts pour la bonne réalisation de cette importante étape de la vie de la nation centrafricaine.

Il est à signaler que le cpdpi a proposé le nombre d'au moins 150 personnes réparties entre la majorité et l'opposition, les groupes politico armés, les différentes couches sociales et les confessions religieuses pour prendre part à cette rencontre nationale, qui devrait se dérouler dans les 45 jours suivant la remise du rapport pour une durée de 17 jours.


Vendredi 25 Avril 2008 - 18:46
Biongo/ACAP

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article