Centrafrique : cinq personnes tuées par un soldat à une veillée mortuaire

Publié le par Le Monde

Cinq personnes ont été tuées et sept autres grièvement blessées dans la nuit de dimanche à lundi par un soldat qui a ouvert le feu lors d'une veillée mortuaire au quartier Boy-Rabé, dans le nord de Bangui, a-t-on appris lundi auprès de la gendarmerie centrafricaine.

Selon cette source, un soldat, rentrant chez lui, a tiré sur des voisins réunis à l'occasion du décès de l'un d'eux.

La gendarmerie a ouvert une enquête, mais n'a pas réussi à arrêter le soldat. Selon des témoins, le militaire avait l'habitude d'utiliser son arme sans motif sous l'emprise de l'alcool.

Le député du quatrième arrondissement de la capitale centrafricaine, Patrice-Edouard Ngaïssona, a souhaité que le coupable soit arrêté et jugé.

"Je me trouvais également sur les lieux. L'incident est survenu dix minutes seulement après mon départ. L'individu qui a pris ma place fait partie des victimes", a-t-il dit.

"Celui qui est à l'origine de ce drame est connu. La gendarmerie mène l'enquête et nous pensons qu'il sera arrêté et jugé. Parce que ce genre d'individus n'ont pas leur place dans la société", a encore déclaré M. Ngaïssona.

Après le coup d'Etat de l'actuel président François Bozizé en 2003, des mesures avaient été prises par le haut commandement militaire interdisant le port d'arme par les militaires en dehors de leurs unités respectives.

Mais nombreux sont les militaires qui ne respectent pas ces textes.

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article