Tchad : les rebelles appellent à nouveau la France à ne pas soutenir Deby

Publié le par Le Monde

La principale alliance rebelle tchadienne a appelé mercredi la France à "s'abstenir de tout soutien" au président Idriss Deby Itno et les avions militaires français à "cesser tout survol" de ses positions, au lendemain de nouveaux combats contre l'armée dans l'est du Tchad.

Selon des sources rebelle et militaire tchadiennes, la situation était calme mercredi matin dans la région d'Adé, localité frontalière du Soudan, où ces affrontements avaient eu lieu mardi.

"L'Alliance nationale (AN) réitère une fois de plus une mise en garde à la France et aux autres (alliés de N'Djamena) à s'abstenir de tout soutien au dictateur", déclare la coalition rebelle du général Mahamat Nouri dans un communiqué reçu par l'AFP à Libreville.

"L'aviation française doit cesser tout survol et autres parades dissuasives dans les territoires libérés. Ceci est un avertissement", ajoute l'AN.

Lors de la bataille de N'Djamena au cours de laquelle le président Deby a failli être renversé le 2 et 3 février, l'armée française a apporté son soutien aux forces régulières, notamment en leur acheminant des munitions et en protégeant l'aéroport de la capitale d'où les hélicoptères tchadiens ont pu décoller pour ouvrir le feu sur les rebelles.

L'armée français est présente au Tchad avec les quelque 1.400 hommes du dispositif Epervier, également doté d'avions de reconnaissance et de chasse qui survolent le pays et fournissent du renseignement aux autorités tchadiennes.

Mardi, les forces gouvernementales et les rebelles avaient tous deux affirmé avoir eu le dessus lors des combats d'Adé.

Le ministère tchadien de la Défense a accusé les rebelles d'avoir attaqué, en provenance du Soudan, "sur ordre" de Khartoum, ce que l'armée soudanaise a démenti.

Le Soudan et le Tchad ont signé le 13 mars à Dakar un énième accord de paix dans lequel chacun s'engage à ne pas soutenir des groupes armés hostiles au pays voisin.

 

Publié dans L'AFRIQUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article