Tchad : nouveaux combats dans l'est

Publié le par Bbc Afrique

Le gouvernement tchadien voit dans ses nouveaux affrontements, une violation de l'accord de paix, signé le 13 mars dernier à Dakar entre le président Idriss Deby et son homologue soudanais Omar el-Béchir.

Selon le ministère tchadien de la Défense, les combats ont débuté tôt mardi matin dans la localité d'Adé, dans l'extrême est du pays.

Le ministère indique également que les forces gouvernementales ont repoussé les rebelles, qui, selon lui, ont franchi la frontière sur ordre du régime soudanais.

De son côté, l'Alliance nationale, une coalition de mouvements rebelles tchadiens, accuse les forces gouvernementales d'avoir provoqué les affrontements.

La localité d'Adé se trouve à environ 150 km au sud-est d'Abéché, principale ville de l'Est du Tchad, où sont stationnées les militaires français et des troupes de l'Eufor, la force européenne, chargée de protéger les réfugiés soudanais du Darfour voisin et les déplacés tchadiens.

Les 2 et 3 février dernier, les rebelles avaient attaqué la capitale N'Djamena, assiégeant le palais présidentiel, avant d'être repoussés par les forces gouvernementales.

Publié dans L'AFRIQUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article