Gabon/France - Immigration : "beaucoup de Français" pourraient être reconduits à la frontière

Publié le par Le Monde

Air-Gabon-sit-in-piste-006.jpgBeaucoup de Français" en situation irrégulière au Gabon pourraient être reconduits aux frontières, a affirmé mercredi le ministre gabonais de l'Intérieur en réaction à la reconduite par la France dans leur pays de deux Gabonais en février.

"Il y a beaucoup de Français en situation irrégulière au Gabon. Ils pourront être reconduits à la frontière si, au cours d'un contrôle de police, ils ne justifient pas de carte de séjour", a affirmé à l'AFP le ministre de l'Intérieur André Mba Obame.

Il a regretté que les "services français" n'aient pas "avisé les services" consulaires gabonais en France lors de la reconduite de ses compatriotes.

Selon le ministre, "5 à 10%" des Français installés au Gabon ne seraient pas en règle avec la réglementation gabonaise.

La communauté française au Gabon est estimée à environ 10.000 personnes.

Parallèlement, le quotidien gouvernemental "L'Union" titrait mercredi en une: "Vive la fermeté" et consacrait deux pages ainsi qu'un éditorial et une caricature au sujet.

Lundi, le ministère des Affaires étrangères gabonais avait fait part de sa "stupeur et indignation", estimant que la France avait "violé" de manière "flagrante" les accords entre les deux pays avec des "reconduites abusives".

Le Gabon "entend désormais appliquer la réciprocité", avait ajouté le ministère.

La France a reconduit en février deux étudiants gabonais résidant à Reims (est) et Toulouse (sud-ouest). Les préfectures de ces deux villes ont justifié les reconduites par le manque de résultats universitaires des deux Gabonais.

Le Gabon estime que la France n'a pas respecté la "pleine protection légale" ni le droit des ressortissants reconduits "d'avertir un conseil, un consulat ou une personne de (leur) choix afin d'assurer la sauvegarde de (leurs) biens et intérêts privés".

Publié dans L'AFRIQUE

Commenter cet article