L’épouse d’un opposant enlevé refuse de rencontrer le président Deby Itno

Publié le par Apa

undefinedAPA N’Djamena (Tchad) L’épouse de l’opposant tchadien Mahamat Saleh Ibni Oumar, leader de la coalition des partis politiques pour la défense de la constitution (CPDC), a refusé de rencontrer le président tchadien Idriss Deby Itno, a appris APA des sources proches de la famille.

Au cours de sa visite éclair mercredi à N’Djamena, le président français Nicolas Sarkozy a demandé à son homologue tchadien de recevoir ce jeudi l’épouse de l’opposant dont ont est sans nouvelles depuis le 3 février.

Le chef de l’Etat français et son épouse se sont entretenus mercredi pendant 45 minutes avec Mme Ibni Oumar, a-t-on appris de sources concordantes.

A l’issue de sa rencontre avec le président français, le chef de l’Etat tchadien a annoncé la mise sur pied d’une commission d’enquête internationale pour faire la lumière sur les disparitions d’opposants depuis le raid rebelle raté sur la capitale tchadienne.

Cette commission sera présidée par le président de l’Assemblée nationale, Nassour Ouaidou, un fidèle lieutenant du général Idriss Deby Itno.

Le président tchadien a déclaré tout ignorer sur le sort des opposants, notamment le député fédéraliste Yorongar et le Dr Ibni Oumar, enlevés dans la confusion qui a régné à N’Djamena lors du raid rebelle.

L’ONG américaine Human Rights Watch a accusé la garde présidentielle tchadienne d’avoir enlevé les opposants tchadiens.

Dans son rapport, l’organisation indique qu’à la date du 11 février, la France connaissait exactement leur lieu de détention.

Seul l’ancien président Lol Choua a été retrouvé. Il a été placé en résidence surveillée par les autorités de N’Djamena.

Publié dans L'AFRIQUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article