Tchad : Une tranchée autour de N'Djamena

Publié le par France2.fr

image_24278.jpgLes autorités tchadiennes ont entrepris de creuser une immense tranchée autour de la capitale

 

N'Djamena entend ainsi prémunir la capitale tchadienne contre une nouvelle incursion sur la rebellion comme celle des 2 et 3 février dernier.

Selon un journaliste de l'AFP sur place, le fossé situé à une vingtaine de kilomètres à l'extérieur de la ville fait près de 3 mètres de profondeur et 2 mètres de largeur.

 

Plusieurs kilomètres ont été creusés à l'aide de pelleteuses, la terre  évacuée servant à la mise en place d'une levée pouvant être utilisée comme rempart.

Selon une source militaire, cette défense pourrait être "efficace" face aux  pick-up armés utilisés lors de l'offensive ratée de la rébellion en février. Les rebelles avaient alors réussi à rentrer dans N'Djamena après avoir traversé le pays d'est en ouest à partir du Soudan.

L'Eufor accélère le tempo
Par ailleurs, le déploiement de la force européenne (Eufor) au Tchad et en Centrafrique, interrompu lors de l'attaque rebelle contre N'Djamena début février, "rattrape son retard" et l'opération pourra commencer à  accomplir sa mission le 15 mars, a déclaré lundi un de ses porte-parole.

"A cette date, nous serons en mesure d'accomplir en partie notre mission,  puisque nous aurons sur le terrain (dans l'est du Tchad ) l'équivalent d'un bataillon, soit entre 400 et 600 hommes", a précisé Patrick Poulain, officier de presse de la force de Tchad.

La mission de l'Eufor, qui disposera à terme de quelque 3.700 soldats (dont  2.100 Français) déployés dans l'est du Tchad et dans le nord-est de la Centrafrique, est notamment de protéger les réfugiés soudanais du Darfour voisin en guerre civile, ainsi que les déplacés tchadiens et centrafricains, soit  450.000 personnes au total.

Publié dans L'AFRIQUE

Commenter cet article