Un des groupes rebelles réclame des élections libres au Tchad

Publié le par le Nouvel Observateur

456053.jpgN'DJAMENA (Reuters) - L'Union des forces pour la démocratie et le développement (UFDD), un des principaux groupes rebelles, a invité dimanche la communauté internationale à faire pression sur le régime du président Idriss Déby pour qu'il ouvre un dialogue avec toutes les factions politiques et militaires du Tchad en vue d'"élections libres et transparentes".

Pour l'UFDD, "la résolution de la crise tchadienne passe par la tenue d'une table ronde (...) avec la participation des mouvements politico-militaires, des partis politiques et de la société civile pour déboucher sur une transition politique pacifique et sur l'organisation d'élections libres et transparentes ouvertes à tous les Tchadiens".

Dans un communiqué, l'UFDD, un des trois groupes de rebelles armés qui ont participé à l'assaut raté contre de N'Djamena visant à faire tomber Déby, les 2 et 3 février, "sollicite le concours de la communauté internationale pour la réussite de cette table ronde et de la transition politique".

Le mouvement a en outre invité les Nations unies, l'Union africaine et l'Union européenne à exiger la libération de tous les prisonniers politiques du pays, y compris trois dirigeants de l'opposition politique apparemment enlevés par des soldats en uniforme à la fin de la bataille de N'Djamena, qui a fait au moins 160 morts parmi la population civile.

L'Union européenne, qui déploie dans l'est du pays une force de protection de réfugiés du Darfour et des civils tchadiens déplacés par le débordement du conflit à la frontière commune, fait pression sur le régime de Déby afin qu'il discute avec les rebelles, lesquels ont promis de revenir attaquer N'Djamena.

Le ministre tchadien des Affaires étrangères Ahmat Allam-Mi a affirmé jeudi lors d'une visite au siège de l'UE à Bruxelles que son gouvernement était en contact "en ce moment" avec les rebelles, mais ceux-ci ont fermement démenti que ce soit le cas.

Daniel Flynn, version française Marc Delteil

Publié dans L'AFRIQUE

Commenter cet article