Tchad - Disparus de N'djamena : L'Autriche fait pression sur Idriss Déby

Publié le par lesechos.fr

undefinedL'Autriche a instamment demandé hier au président tchadien Idriss Déby de faire relâcher les opposants politiques emprisonnés, en jugeant leur détention incompatible avec le déploiement au Tchad de la force européenne humanitaire Eufor dont elle est membre.

« Il n'est pas possible que l'Union européenne s'engage dans l'est du Tchad pour la protection des droits de l'homme et que l'on accepte dans le même temps que le gouvernement tchadien viole massivement ceux-ci », a déclaré le chef de la diplomatie autrichienne, Ursula Plassnik, dans un communiqué. Idriss Déby a décrété le 15 février l'Etat d'urgence au Tchad, à un moment où le sort de trois figures de l'opposition, Ibni Oumar Mahamat Saleh, Ngarlejy Yorongar, et l'ancien chef d'Etat Lol Mahamat Choua, restait incertain plus de deux semaines après leur enlèvement attribué à la garde présidentielle.

Publié dans DROITS DE L'HOMME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article