Centrafrique - Enlèvement des Médecins : Appel du gouvernement aux ravisseurs

Publié le par Angola Presse

undefined BANGUI, 14/02 - Le gouvernement centrafricain a demandé mercredi soir aux "coupeurs de route" la libération "immédiate" de deux médecins et trois de leurs assistants enlevés dimanche, dans un appel à la radio nationale.

"Le gouvernement (...) lance un appel aux ravisseurs et leur demande de s`abstenir de toute action pouvant mettre en danger la vie de ses compatriotes", réclamant immédiatement leur libération, a affirmé le ministre de la Communication Cyriaque Gonda.

Le ministre a précisé que la "population sera informée au fur et à mesure, mais avec beaucoup de prudence et de doigté (de l`évolution de la situation), de façon à ne pas mettre en péril la vie de ces dignes fils du pays qui étaient en mission pour sauver des vies humaines".

Les deux médecins, Patrice Féléma et Samuel Nzalapan, rentraient dimanche d`une mission pour le ministère de la Santé lorsqu`ils ont été enlevés près de Bozoum (350 km au nord-ouest) par des "coupeurs de route" (zaraguinas). Les malfaiteurs ont libéré le conducteur de leur véhicule chargé de transmettre une demande de rançon de 16 millions francs CFA (24.400 euros).

Le Conseil de l`ordre des médecins a menacé de faire grève si le gouvernement ne payait pas les rançons.

Depuis 2005, le nord de la Centrafrique est plongé dans l`insécurité provoquée par les rebelles de l`Armée Populaire pour la restauration de la démocratie (APRD), les coupeurs de route et l`armée régulière centrafricaine, accusée d`exactions et d`avoir provoqué l`exode massif de populations.

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article