CAN 2008 : Et de six pour l'Egypte !

Publié le par BBC Afrique

_44417521_aboutrika_get203.jpgLes champions en titre égyptiens ont conservé leur titre, grâce à une victoire amplement méritée sur les Lions Indomptables du Cameroun (1 but à 0).

Le seul but de la partie a été inscrit à la 77ème minute de jeu par Mohamed Aboutrika, qui a coulissé au fond des filets une balle de l'avant-centre Mohamed Zidan, conquise à l'issue d'un duel avec le Camerounais Rigobert Song.

 

Les Egyptiens étaient déjà à deux doigts de marquer à la 61ème minute de jeu et le gardien de but camerounais n'a gardé ses buts vierges que grâce au poteau qui a dévié une tête de Hosni Abd Rabou.

 

L'Egypte devient la première équipe à remporter le trophée deux fois consécutivement.

 

Les Camerounais, qui étaient à la recherche d'un cinquième trophée, ont rarement inquiété le gardien de buts égyptien.

 

Ce fut un triomphe pour l'entraîneur égyptien, Hassan Shehata, qui devient le deuxième entraîneur à remporter la coupe deux fois de suite.

 

L'équipe égyptienne a dominé la première partie de jeu, créant la plupart des occasions de but, grâce à une excellente mobilité et à la vitesse d'exécution.

 

Une fois de plus, le Cameroun a misé sur la puissance physique de ses joueurs, privilégiant une approche défensive, qui a résulté en un isolement quasi-total de son attaquant-vedette, Samuel Eto'o, bien tenu par la défense des Pharaons.

 

Aboutrika s'est créé une occasion dès la 13ème minute, avec un tir des trente-cinq mètres détourné par Carlos Kameni.

 

Deux minutes plus tard, les Lions Indomptables étaient forcés à procéder à un remplacement : Alexandre Song, qui traînait une blessure après le match de demi-finale contre le Ghana, a cédé sa place à Gilles Binya.

 

Le défenseur camerounais Geremi a ensuite contraint Essam Al-Hadari à déployer toute sa classe pour sauver une balle qui filait dans ses filets, mais les Pharaons ont failli prendre le dessus quelques secondes plus tard.

 

Le dégagement d'Hadari a échoué sur les pieds d'Emad Motaeb, dont le tir tendu des quinze mètres, a été brillamment repoussé par Kameni, puis repris par Aboutrika, qui, à son tour, a armé un tir trop élevé.

 

La première mi-temps s'est soldée sur le score nul et vierge de 0 but partout.

 

De retour des vestiaires, le Cameroun a fait preuve de beaucoup de volonté, donnant un surcroît de rythme au match, mais l'Egypte a tôt fait de reprendre le contrôle des opérations.

 

Kameni a dû de nouveau faire appel à sa classe pour faire plusieurs arrêts décisifs, d'abord sur un tir d'Amr Zaki, puis d'Abd Rabou.

 

Les Pharaons ont accentué la pression sur la défense camerounaise, et un coup de tête d'Abd Rabou a heurté le poteau à la 61ème minute.

 

A treize minutes de la fin, l'Egypte obtient enfin un but amplement mérité.

 

Rigobert Song, le capitaine des Lions Indomptables s'est en effet retrouvé dans un duel perdu face à Mohamed Zidan, qui glisse la balle à son coéquipier Aboutrika, sur le flanc droit, lequel n'a eu qu'à envoyer le ballon au fond des filets.

 

Tandis que les joueurs égyptiens se réjouissaient, Rigobert Song s'est couvert le visage avec son maillot, regrettant de ne pas avoir dégagé le ballon, au lieu de chercher à effectuer un contrôle.

 

Dans les arrêts de jeu, une tête trop appuyée de Rigobert Song, avide de se rattraper après son erreur défensive, se retrouve au-dessus de la barre transversale.

 

L'Egypte a remporté les deux premières éditions, en 1957 et 1959, mais avec le prestige et l'importance que le tournoi a pris de nos jours, les récentes victoires des Pharaons prennent toute une autre dimension.

 

Hassan Shehata devient le deuxième entraîneur à remporter deux éditions successives de la CAN : le premier à avoir réalisé l'exploit est le Ghanéen CK Gyamfi, vainqueur en 1963 et 1965.

 

Le but d'Aboutrika était le 99ème du tournoi, qui a enregistré un record absolu de but. Le précédent record était détenu par l'édition de 1998, au Burkina Faso : 93 buts avaient alors été marqués.

 

 


 

FICHE TECHNIQUE

 

Cameroun :Kameni, Tchato, Song, Atouba, Emana (Idrissou 56), Song Billong (Binya 16), Mbia, Epalle (M'Bami 65), Geremi, Nkong, Eto'o.
Remplaçants : Hamidou, Mbarga, Angbwa, Essola, Makoun, N'Guemo, Tomou, Job.

 

Avertissement : Atouba, Idrissou.

 

Egypte : El Hadari, Mohamed, Hany Said, Gomaa, Moawad, Fathi, Hassan, Abd Rabou, Aboutriaka (Ibrahim Said 89), Moteab (Zidan 60), Zaki (Shawky 84).

 

Remplaçants :Abdel Monssef, Sobhy, El Saeed, Fathallah, Gamal, Mostafa, Shaaban, El Mohamady, Fadl.

 

Avertissement : Hassan.

 

Buts : Aboutriaka (77).

 

Arbitre : : Coffi Codja (Bénin)

 

Nombre de spectateurs : 35.500

Publié dans SPORT

Commenter cet article