CENTRAFRIQUE JANVIER / 1966 - JANVIER 2006 : HISTOIRE D'UN REVEILLON...

Publié le par JEUNE AFRIQUE L'INTELLIGENT

Centrafrique : le réveillon de Bangui
CENTRAFRIQUE - 15 janvier 2006 - par L'INTELLIGENT


Le président David Dacko s'attendait à un coup d'État depuis plusieurs mois. Il vivait dans cette hantise et manifestait une méfiance toujours grandissante à l'égard de ses collaborateurs.

Le putsch du colonel Bokassa l'a surpris. Il se serait plutôt attendu à voir surgir sur sa gauche des éléments jeunes qui ne cachent pas leurs sympathies à l'égard de l'ambassade de la Chine populaire à Bangui. L'hostilité apparente du nouveau maître de la RCA à l'égard de Pékin ne suffit pas non plus à donner entièrement crédit à l'hypothèse d'une intervention de la CIA.

Que le colonel ait maintenu dans leurs fonctions trois des anciens ministres de M. Dacko qui passaient pour être frappés de disgrâce semble surtout refléter les dissensions apparues au niveau du comité central du Mesan, parti unique centrafricain, institutionnalisé par les lois constitutionnelles du pays. Les concussions que n'a cessé de dénoncer le colonel Bokassa à la suite de sa prise du pouvoir paraissent en relations étroites avec l'exploitation récente du diamant en RCA et la place qu'en est venu à prendre ce précieux minéral pour l'économie du pays ainsi que ... des intérêts étrangers de caractère tantôt local, au niveau de l'aventurier pionnier, tantôt de caractère hautement international.

[...] La nouvelle équipe gouvernementale a le précieux avantage, pour un pays en voie de développement, d'être constituée en majeure partie de personnalités aux compétences éprouvées, ce qui n'était pas le cas au sein du gouvernement de M. Dacko. Elle comporte notamment [...] un ingénieur agronome, deux administrateurs civils, un inspecteur de l'enseignement primaire...[...] Après toutes les accusations de malversations qui furent lancées par le nouveau patron de la RCA à l'endroit des hommes politiques de l'ancien régime, il est probable qu'un sérieux nettoyage sera entrepris dans les prochains jours. Ceux qui connaissent le colonel Bokassa s'accordent à reconnaître sa probité.

 

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Commenter cet article