Centrafrique : Le procès de l’ancien président Patassé prévu avant fin 2008 à La Haye

Publié le par Apa

pati.jpgAPA-Bangui (Centrafrique) Le procès de l’ancien président centrafricain Ange Félix Patassé, poursuivi pour crimes de guerre, aura lieu à la Haye avant la fin de l’année 2008, a appris APA vendredi à Bangui de source judiciaire.

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Louis Morino Campo, séjourne actuellement en Centrafrique pour enquêter sur les crimes et autres exactions commises sous le régime de l’ancien président Patassé.

 

M. Campo a rencontré jeudi au centre protestant pour la jeunesse (CPJ) à Bangui les victimes des évènements politico-militaires qui se sont déroulés dans le pays de 2002 à 2003.

 

«Je suis venu vous écouter sur tout ce qui vous est arrivé et tout ce que vous avez vu et vécu d’octobre 2002 à avril 2003», a déclaré M. Campo, dans son message introductif, s’adressant à plusieurs centaines de personnes rassemblées jeudi soir dans la salle de conférence du CPJ.

 

Il a expliqué que la CPI a pour mission de traduire devant la justice tout individu, quel que soit son statut social ou son lieu de résidence, dont la responsabilité est avérée dans des crimes des guerre et de génocide.

 

«Les principaux auteurs de viols et de meurtres contre qui vous aurez témoigné seront rattrapés par la CPI quel que soit le lieu où ils se trouvent en ce moment», a déclaré M. Campo qui a reçu différents témoignages des victimes et autres témoins d’assassinats et de viols.

 

Autant d’exactions commises par les rebelles du mouvement de libération du Congo (MLPC) de Jean Pierre Bemba, venus au secours du régime de Patassé aux abois, en 2002.

 

«Tous les responsables de crimes et d’assassinats seront condamnés par la CPI», a-t-il conclu sous les acclamations du public.

 

L’ancien Président Patassé, le leader de libération du Congo (MLC), Jean Pierre Bemba, et Abdoulaye Miskine, un ancien chef de la garde rapprochée de Patassé sont poursuivis pour crimes de guerre devant la CPI par le gouvernement centrafricain.

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article