CENTRAFRIQUE - TCHAD : ARRESTATION ARBITRAIRE D'OPPOSANTS TCHADIENS A BANGUI

Publié le par COMMUNIQUE DE LA RADDHO

  FOCUS SUR L'ACTUALITÉ

 

Communiqué de la RADDHO: ARRESTATION D'OPPOSANTS TCHADIENS À BANGUI
(Communiqués 19/01/2006)
( 19/01/2006)


La Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l'Homme (RADDHO) a été alertée sur le cas d'arrestation des ressortissants tchadiens accusés d'être opposants au régime d'Idriss Deby du Tchad.

En effet, depuis le 25 novembre 2005, plusieurs ressortissants tchadiens d'ethnie hadjaraï, à Bangui, ont été appréhendés puis incarcérés arbitrairement par la police centrafricaine dans des conditions inhumaines au camp de Roux. Parmi ces personnes, figurent le commandant Mahamat Kodo Bany et le sergent chef Adam Issa. Ces derniers risquent d'être extradés au Tchad où leur vie sera menacée.

La RADDHO :

Dénonce ces arrestations arbitraires qui portent atteinte à l'article 9 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.
Exige des autorités Centrafricaines la libération immédiate et sans condition de tous les ressortissants tchadiens détenus arbitrairement.
Demande à la Communauté Africaine et Internationale de faire pression sur le pouvoir du président Idriss Deby pour qu'enfin la liberté et les droits de l'homme soient respectés par l'État tchadien conformément à ses engagements internationaux.

Fait à Dakar, le 17/01/2006
Le Secrétariat Général

 

© Copyright Communiqués

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article