Tchad : Les rebelles se retirent de N'Djamena

Publié le par Alwihda

842575-1033194.jpg « Nous nous retirons pour revenir sur nos pas », a affirmé Abderamane Koulamallah le porte-parole de la coalition que nous avons pu joindre au téléphone vers 19 h. En se retirant de N'Djamena, les rebelles semblent aller à la rencontre de deux autres colonnes rebelles parties du Soudan pour leur venir en renfort avec plus de munitions et de rations. Ce retrait tactique s'explique en partie par l'épuisement des munitions que possédaient les assaillants.

 
 
Les rebelles se retirent de N'Djamena

Les rebelles qui ont pris d'assaut la capitale tchadienne et qui y ont passé deux jours à combattre les soldats restés fidèles à Idriss Deby viennent de se retirer de la ville. Après avoir passé toute la journée du dimanche à lutter contre les pilonnages des hélicoptères mis à la disposition du président tchadien, les « forces de la résistance nationale » ont décidé de quitter la capitale pour, disent-t-ils, « laisser le temps aux populations civiles de pouvoir enterrer leurs morts et de pouvoir quitter la ville. »

« Nous nous retirons pour revenir sur nos pas », a affirmé Abderamane Koulamallah le porte-parole de la coalition que nous avons pu joindre au téléphone vers 19 h. En se retirant de N'Djamena, les rebelles semblent aller à la rencontre de deux autres colonnes rebelles parties du Soudan pour leur venir en renfort avec plus de munitions et de rations. Ce retrait tactique s'explique en partie par l'épuisement des munitions que possédaient les assaillants.

Pour l'heure, N'Djamena commence à se relever de sa chute intempestive et les populations civiles qui ont payé le lourd tribut n'ont que leurs yeux pour pleurer leurs morts et ou constater les dégâts causés par les affrontements armés. Le temps d'un répit car tout peut encore rebondir. D'un côté comme de l'autre, l'on se prépare, l'on affûte ses armes pour aller de nouveau à…la case-départ.

Publié dans L'AFRIQUE

Commenter cet article