Tchad : Paris prend des mesures de précaution

Publié le par Afrique centrale infos

163818484847a2e47538612.jpgLa France va renforcer vendredi son dispositif militaire au Tchad avec une compagnie supplémentaire déployée à N'Djamena pour assurer la sécurité de ses ressortissants, a-t-on appris dans l'entourage du ministre de la Défense Hervé Morin. "Des mesures de précaution sont prises pour les ressortissants français dans l'éventualité de troubles à N'Djamena, dont un renforcement du dispositif Epervier", a-t-on précisé de même source.
Jeudi soir les rebelles tchadiens affirmaient être "aux portes de N'Djamena", tandis que l'armée gouvernementale, partie vers l'est pour tenter de les contrer, est revenue sécuriser les faubourgs de la capitale, selon des sources militaires.

"En fin d'après-midi, une partie des rebelles ont été repérés à 150 à 200 km de N'Djamena, les autres s'étant apparemment dispersés", indique-t-on dans l'entourage du ministre français.

La compagnie déployée en renfort, soit environ 150 hommes, était stationnée auparavant à Libreville (Gabon) et doit atterrir dans la matinée de vendredi à N'Djamena.

Quelque 2.000 soldats français sont déployés depuis 1986 dans le cadre du dispositif Epervier.
M. Morin a achevé jeudi soir une visite de 36 heures aux Etats-Unis.

Jeudi à Washington, il a assuré que la France remplirait ses engagements à l'égard du Tchad.

Dans l'entourage du ministre, on précisait que la France s'en tiendrait "à son accord avec le Tchad qui prévoit un soutien logistique aux forces armées tchadiennes et une aide en matière de renseignement".

Pour M. Morin, ces événements sont "directement liés" au déploiement au Tchad et en Centrafrique de l'Eufor Tchad-RCA, la force européenne qui doit protéger des centaines de milliers de personnes déplacées ou réfugiées en raison du conflit faisant rage au Darfour (ouest du Soudan).
Même "neutre", a estimé M. Morin, l'Eufor Tchad-RCA "va gêner les desseins des rebelles tchadiens", en limitant leur liberté de mouvement.

La France doit contribuer avec environ 2.100 hommes à cette force européenne qui en comptera à terme près de 3.700.

Publié dans L'AFRIQUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article