Le journaliste centrafricain Faustin Bambou condamné à six mois de prison de ferme

Publié le par APA

undefinedAPA Bangui (Centrafrique) Le directeur de publication du journal «Les Collines de l’Oubangui, Faustin Bambou, a été condamné, lundi, à six mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Bangui, a constaté APA sur place.

Le journaliste centrafricain est poursuivi pour diffusion propagande de nature à inspirer aux citoyens le mépris des autorités et inciter à la révolte, pour avoir publié un article accusant deux membres du gouvernement du détournement de sept millions de FCFA.

Cette somme, débloquée par le groupe français AREVA, devait servir à payer deux des sept mois d’arriérés de salaires dus aux fonctionnaires centrafricains qui observent une grève depuis le 2 janvier dernier.

Le président du tribunal correctionnel, Salomon Apanou Ndouma, a ordonné la publication du verdict dans les colonnes du journal les «Collines de l’Oubangui».

«J’irai en prison mais ce n’est pas ça qui empêchera le peuple centrafricain de savoir la vérité», a déclaré Faustin Bambou, après le verdict rendu par le juge Apanou Ndouma.

M. Bambou a exhorté «la presse nationale à continuer la lutte». Lorsqu’un ministre vole, il faut le dénoncer», a-t-il lancé.

L’avocat de la partie civile, Me Emile Bizon s’est interrogé si l’article de M. Bambou n’est pas une manœuvre destinée à acculer l’Etat centrafricain dans l’affaire qui l’oppose au groupe AREVA.

«Je suis entrain de m’interroger en ce moment si l’article de M. Bambou ne fait pas partie de l’ensemble des stratagèmes visant à mettre l’Etat Centrafricain dos au mur dans le différend qui l’oppose à la société AREVA», a déclaré Me Bizon.

L’Avocat de Faustin Bambou, Me Mathias Mourouba, a annoncé qu’il allait faire appel du verdict pour demander à la Cour d’appel de respecter la loi sur la profession de journaliste.

 
SL/lmm APA
28-01-2008
 
 

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article