Centrafrique : démission du gouvernement d'Elie Doté

Publié le par AFP

undefinedBANGUI (AFP) — Le Premier ministre centrafricain, Elie Doté a remis vendredi soir sa démission ainsi que celle de son gouvernement au président François Bozizé, a annoncé à la télévision nationale, Cyriaque Gonda, porte-parole de la présidence centrafricaine.

"Le président de la République vient de recevoir et d'accepter la démission du Premier ministre et de tout son gouvernement. Démission déposée, selon le Premier ministre, afin de préserver la paix sociale, la cohésion et la concorde nationale", a précisé M. Gonda.

Lundi, un communiqué de presse de la présidence "précisera les conditions dans lesquelles sera assurée la continuité des services de l'Etat", a encore ajouté le porte-parole.

L'Assemblée nationale devait examiner samedi une motion de censure contre le gouvernement de M. Doté déposée jeudi par une majorité de députés.

Cette démission intervient en pleine crise sociale, marquée par de graves perturbations dans l'administration, et la paralysie de l'école publique, dues à la grève des fonctionnaires depuis le début de l'année.

Ceux-ci exigent du gouvernement le paiement de nombreux mois d'arriérés de salaire.

M. Doté, un économiste de la société civile, dirigeait le gouvernement depuis juin 2005.

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Commenter cet article