CENTRAFRIQUE - INSECURITE : LA FRANCE INQUIETE APRES LES TROUBLES DE BANGUI

Publié le par A.F.P

Centrafrique-France-sécurité "Interrogations" et "inquiétude" françaises après les troubles à Bangui

 

PARIS, 9 jan 2006  - La France a fait part lundi de ses "interrogations" et de son "inquiétude" après les troubles à Bangui, appelant les autorités centrafricaines à "faire toute la lumière" sur ces faits. "Les troubles qui viennent de se produire à Bangui, après deux meurtres survenus au sein de formations militaires, suscitent des interrogations et notre inquiétude", a déclaré à la presse le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Mattéi. "Nous appelons les autorités centrafricaines à faire toute la lumière sur les faits qui se sont produits et à prendre toutes mesures et sanctions qui confirmeront leur détermination à faire respecter l'Etat de droit, en particulier par les personnels chargés de la sécurité publique", a-t-il souligné. Des heurts ont fait trois morts jeudi après-midi dans le nord de la capitale centrafricaine entre les forces de l'ordre et des manifestants de retour des obsèques d'un soldat assassiné. Ces événements sont intervenus au surlendemain d'une rixe mardi entre soldats des Forces armées centrafricaines (Faca), qui avait fait deux morts et déjà causé des incidents dans les quartiers nord de la capitale. Paris estime qu'"après une période de transition difficile, le retour à la légalité s'impose plus que jamais pour éviter les tensions et ramener la confiance, celle des Centrafricains et de leurs partenaires". La France "a toujours affirmé qu'elle appuierait les autorités centrafricaines dans cette tâche", a poursuivi M. Mattéi. "C'est tout le sens de l'assistance que nous apportons à ce pays avec lequel nous entretenons des relations d'amitié profondes", a-t-il dit. Selon une source militaire, deux hélicoptères de transport de troupes de l'armée française ont été déployés en Centrafrique pour appuyer les opérations des Faca contre les "bandes armées" actives dans le nord du pays

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Commenter cet article