Tchad : Menaces sur la force Onu/UE

Publié le par Afrique Centrale Infos

2007-08-13T195120Z-01-NOOTR-RTRIDSP-2-OFRWR-TCHAD-OPPOSITION-ACCORD-20070813.jpgL'une des principales rébellions tchadiennes a menacé jeudi de s'en prendre à la force que les Nations unies et l'Union européenne (UE) ont l'intention de déployer dans l'est du Tchad si ses hommes viennent en aide au régime du président Idriss Deby Itno. "Le texte de la résolution (adoptée mardi par le Conseil de sécurité de l'ONU) dit que la force s'occupera des réfugiés soudanais et des déplacés tchadiens. Si elle s'en tient à cela et n'a pas l'intention d'aider le gouvernement de Deby, cela ne nous pose aucun problème", à déclaré le secrétaire général de l'Union des forces pour la démocratie et le développement (UFDD) Abakar Tollimi.
"Mais si elle s'interpose entre nous et les forces de Deby, alors nous la traiterons de la même manière que les forces de Deby", a-t-il prévenu.

Selon l'UFDD, dirigée par le général Mahamat Nouri, "d'une manière ou d'une autre, derrière ces intentions affichées, il y a une volonté réelle de soutenir Deby". "Si c'est le cas, nous allons combattre cette force", a insisté M. Tollimi, joint au téléphone depuis Libreville.

Plusieurs rébellions hostiles au président Deby sont actives dans l'est du Tchad, déstabilisé par les répercussions de la guerre civile au Darfour, dans l'ouest du Soudan voisin.

La force de police de l'ONU, soutenue par au maximum 4.000 soldats de l'UE, doit se déployer dans les prochaines semaines dans l'est du Tchad et le nord-est de la Centrafrique pour protéger les camps de réfugiés et déplacés.

Publié dans L'AFRIQUE

Commenter cet article