L`envoi d`une force européenne au Tchad et en Centrafrique se précise

Publié le par angola press

Bruxelles, 30/08 - L`adoption prochaine par le Conseil de sécurité de l`Organisation des Nationseurocorps.jpg unies (ONU) de la déclaration en faveur d`une présence "multidimensionnelle" dans l`Est du Tchad et le Nord-Est de la République centrafricaine, va ouvrir la voie du déploiement dans ces deux pays d`une force européenne pour la sécurisation des camps des réfugiés soudanais et déplacés tchadien.

Selon un porte parole européen, l`adoption de cette résolution devrait intervenir avant le 17 septembre prochain, date à laquelle se tiendra le Conseil des ministres européens devant approuver l`opération militaire pour la sécurisation des camps de réfugiés et de déplacés au Tchad et en Centrafrique, a indiqué le porte-parole.

On rappelle qu`au mois de juillet dernier, l`Union européenne a donné le feu vert pour la planification de cette opération militaire dans le cadre de la Politique extérieure et de sécurité commune (PESC).

L`opération au Tchad et en Centrafrique devrait se faire sur le même modèle que la mission Artémis qui avait permis en 2002, à une force européenne de sécuriser la ville de Bunia, en Ituri en République démocratique du Congo (RDC).

La force européenne devrait être mise en place avant le déploiement au Soudan de la force hybride ONU-UA (Union africaine), a précisé le porte-parole européen.

Quelques Etats membres de l`Union européenne, tels, la Pologne, la Suède, l`Espagne et l`Italie ont déjà exprimé leur volonté de contribuer à cette opération militaire qui, selon toute vraisemblance sera placée sous la direction de la France.

 

Publié dans L'AFRIQUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article