Ouverture du congrès du MLPC

Publié le par afrique centrale infos

Le principal parti de l'opposition au président de Centrafrique, François Bozizé, le Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC), a entamé jeudi à Bangui son 3e congrès ordinaire, destiné à renouveler son équipe dirigeante. Le chef du parti de l'ex-président Ange-Félix Patassé, son ancien Premier ministre Martin Ziguélé (photo), a ouvert les débats en lançant aux centaines de militants réunis un appel à l'unité du mouvement, tiraillé depuis de longs mois par des querelles intestines.

"Comme Mithridate dans la mythologie grecque, le poison de la division inoculé hier doit nous immuniser contre tous les chants de sirènes qui ne manqueront pas de siffler de plus en plus fort à l'approche de (l'élection présidentielle) de 2010 pour nous divertir de notre objectif", a déclaré M. Ziguélé, battu par François Bozizé lors de la présidentielle de 2005.

L'ancien chef de gouvernement a salué la présence à ce congrès de quelques militants du MLPC "courant originel", qui s'étaient éloignés du parti il y a deux ans en soutenant la candidature du général Bozizé.

Par contre, le camp emmené par le député Luc-Apollinaire Dondon Konamabaye, resté fidèle à l'ex-président Patassé, renversé en 2003 par un coup d'Etat du général Bozizé, a préféré bouder le rassemblement de Bangui.

Le 3e congrès du MLPC, qui doit s'achever samedi, doit notamment permettre de renouveler le bureau politique du parti.

Créé en 1979 pour combattre le régime de l'ex-empereur Bokassa, ce parti a remporté 11 des 105 sièges de députés lors des législatives de 2005.

Publié le 21 juin 2007.
 

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article