Marche pour la paix en Afrique le 23 juin au Cameroun

Publié le par jeune afrique

L’Association des jeunes d’Afrique pour la paix (AJAP) organise le 23 juin à Yaoundé, une marche pour la paix en Afrique, a annoncé son secrétaire général, le Gabonais Romain Pambo, ce mercredi dans la capitale camerounaise.

 

La marche de Yaoundé va regrouper les associations de jeunes soucieuses de porter le message de la paix à leurs frères du continent, a-t-il indiqué.

 

Pour M. Pambo, les jeunes ne sauraient se taire devant les situations graves qui ruinent les économies du continent et les maintiennent dans la pauvreté.

 

"Nous voulons, par notre association, non seulement porter le message de la paix dans les pays africains qui sont en conflit, mais aussi la consolider et la promouvoir dans les contrées où cette paix est déjà présente ou naissante à travers le dialogue, les actions et la concertation", a-t-il affirmé.

 

A cet effet, l’AJAP entend faire passer son message de paix à travers les associations de divers ordres, le clergé, les leaders politiques de pays, tels que le Cameroun, la République Démocratique du Congo, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale, la République Centrafricaine et le Tchad où l’association compte des membres.

 

Elle envisage également de se rendre en Côte d’Ivoire où, le 30 juin prochain, avec les jeunes de ce pays, sera organisée une marche pour la paix dans cet Etat qui est sur le chemin de la réconciliation après quelque quatre années de guerre civile.

 

"Nous nous rendrons dans des pays comme la RCA, le Soudan, où la paix est menacée et même dans les pays comme le Burundi, la RDC et le Rwanda qui sortent peu à peu des conflits fratricides qui les ont rendus vulnérables, afin de leur porter des messages sur la nécessité qu'il y a à vivre dans la paix", a indiqué le président de l'association, Rodrigue Mvondo.

 

Pour lui, il est temps que les jeunes, qui sont soit armés par les politiciens soit victimes des conflits, interpellent l’opinion internationale sur le besoin de faire régner la paix dans le monde.

 

Il a souligné la nécessité pour la communauté internationale de mobiliser des fonds pour apporter aux jeunes, qui font partie des couches les plus défavorisées, des soutiens financiers, moraux, matériels, en vue du développement de leurs activités et par là, la consolidation de la paix.

Publié dans L'AFRIQUE

Commenter cet article