Bozizé renonce à emprunter

Publié le par afrique centrale infos

La Centrafrique renonce à son projet d'émission d'un emprunt obligataire de 45 milliards de francs CFA (69 millions d'euros), critiqué par les bailleurs de fonds, a annoncé lundi le président centrafricain François Bozizé. "Le gouvernement a lancé un emprunt obligataire, mais nous comprenons qu'il soulevait un sérieux ensemble de problèmes", a déclaré le chef de l'Etat au cours d'une cérémonie marquant le 3e anniversaire de son investiture, retransmise à la radio nationale.

"C'est pourquoi, de concert avec le Premier ministre, nous avons décidé de surseoir à cette opération, tout en continuant les consultations, pour que les actions qu'elle devait soutenir puissent trouver d'autres sources de financement", a-t-il ajouté.

Bangui avait annoncé fin mai vouloir lancer un emprunt obligataire de 45 milliards de francs CFA sur cinq ans, à un taux d'intérêt de 8%, à la toute nouvelle bourse des valeurs mobilières d'Afrique centrale (BVmac) de Libreville.

L'emprunt, dont l'émission prévue le 1er juin avait été reportée, devait servir à financer la "reconstruction des structures de base" du pays, meurtri par de longues années de conflits.

Le Fonds monétaire international (FMI) avait demandé à Bangui de renoncer à cette opération, la jugeant incompatible avec la situation financière du pays et avec ses engagements envers lui.

Le président Bozizé a également réaffirmé lundi que le dialogue politique regroupant pouvoir, rebelles et opposition légale, annoncé depuis le début de l'année, aurait bien lieu, "sans hâte ni précipitation".

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Commenter cet article